index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - blogs dz - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - cuisine - culture et célébrités - gravures d'époque - hotels - immobilier - liens divers - littérature - Maires - musique - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - sahara - sondage - temoignages - voyages
- e-mail -
forum - guestbook1 - guestbook2 - Remplissez le formulaire de perdu de recherche - conclusion -


LES ARMOIRIES DES VILLES D'ALGERIE

Si vous possédez les armoiries des autres villes d'Algérie, ou alors les explications des armoiries, pourriez-vous avoir la gentillesse de me les faire parvenir ? Merci !

Cliquez sur les armoiries pour les agrandir (si besoin est.....)


Membre de ClickFR, Reseau francophone Paie-Par-Click

 

 

Ain Témouchent


(cliquez pour mieux voir le blason)
Le corps de l'écu partagé en vergettes alternant l'azur et l'argent est orné en son coeur d'un casque de légionnaire romain rappelant la fondation militaire Romaine de Proesidium Sufative, devenue Albulae, mais peut-être aussi la fondation militaire française en 1843 de l'Aïn Témouchent moderne. Au second degré, en faisant rappeller la tradition antique qui faisait d'un ancien légionnaire un colon, le casque peut symboliser le centre de colonisation que fut Aïn Témouchent.
Les couleurs des vergettes semblent aussi jouer sur l'ancien et le moderne: l'argent comme un rappel du sens de la racine latine d'Albulae (albus=blanc), et l'azur suggérant l'eau que le nom arabo-berbère d'Aïn Témouchent implique nécessairement.
Le chef de l'écu, et aussi son soutien, symbolisent les réalités socio-économiques de la ville dans la 1° moitié du 20° siècle.
-Le chef tiercé d'azur et d'or, est orné des symboles des trois religions monothéistes: d' azur au croissant d'or surmonté d'une étoile à 5 branches d'or, le canton dextre (qui, curiosité de l'héraldique, est à gauche, mais le blason symbolise un homme armé dont on voit à gauche, son côté droit) du chef symbolise l'Islam; d'or à la croix d'azur, le point du chef symbolise le christianisme; d'azur à l'étoile de David d'or, le canton sénestre du chef symbolise le judaïsme. L'ensemble suggère les trois communautés, leur relation à Dieu, leur interdépendance (mais une interprétation malveillante pourrait induire de la partition tiercée du chef, la division des communautés: le communautarisme).
-Le soutien extérieur, en forme de pampres de vigne chargés de grappes souligne la principale richesse, viticole, de la commune d'Aïn Témouchent.
Monsieur Gerard Teisseire s'est prêté au jeu en supposant les explications fournies. Merci

La Forteresse : protège et défend la Ville d'Alger

Le bateau : flotte algérienne, la meilleure de son temps.
Il signifie également l'apport de l'activité maritime au renom de la Ville.

Les deux lions : figurent sur la porte de Bab-Azzoun, symbolisent la force
Le croissant : ville détentrice des valeurs de la civilisation arabo-musulmane
La plume : développement scientifique et culturel.
La gerbe de blé : la vocation première du pays, l'agriculture.
La roue : symbolise l'industrie.

Informations recueillies sur le site de Wled El Bahdja

Alger

Alger
Par l'artiste-peintre :
Ali Khodja

Envoyé par Soso

Annaba

Ayant pour fond le ciel bleu et la mer
Le rocher du Lion doré par le soleil,
La Galère d’or : la flotte algérienne.
Le rameau de Jujubier symbolise la Cité.

Le fond rouge sur lequel se détache le rameau : le sang généreux que les Bônois de
toutes époques ont su verser pour la défense de leur Liberté et de leur Indépendance.

Dessiné par M.Gonssolin - Artiste et Architecte du Théâtre de Bône.

Nouveau blason de la ville de Annaba
ayant pour devise "Travail et Fierté"

envoyé par Georges Bailly un vrai Dio Cano

La couronne : référence aux religions chrétienne (l'alpha et l'omega) et musulmane (le croissant)

Les couleurs du corps de l'écu sont : le rouge représentant l'Afrique et le bleu représentant l'Europe, séparées par un filet bleu ciel représentant la Méditerranée.

Les haches et les troncs d'arbres : origine du nom d'Attatba qui est Hattab (le bois en arabe)

La vigne fut la culture principale de la région.

" Ense et Aratro " est la devise du maréchal Bugeaud et signifie : " Par l'épée et la charrue "

Cadeau de Georges qui a un très beau site sur Attatba (voir ma page Tipasa)
Attatba

L'écu est chargé d'un croissant d'une comète et d'une ruche.
Le croissant rappelle la domination arabe,
la comète fait allusion à celle qui parut à l'époque où l'on construisit l'église en 1858,
la ruche, enfin, doit être l’emblème de l’activité des colons et des populations kabyles, à moins qu'elle ne rappelle la cire dont on fait les bougies qui ont pris leur nom de BEDJAÎA.
Cet écu est supporté par un singe, ce qui s'explique par la présence de cet animal aux environs de BOUGIE... " - (texte de M. Paul Schenckbecher)
-
Armoiries prises sur le site de : http://www.ceuxdebougie.com
Merci à Adnane Moulla de m'avoir signalé ce site

Béjaia (Bougie)

Beni Mered
merci Ph.Bourgeois

Bordj el Kiffan
merci Ph.Bourgeois
-
Boufarik

Chlef
Cadeau de Serge
Constantine
Djelfa
Djelfa

-Le dauphin : la richesse halieutique de la côte (activité de la ville)

- L'ancre, centrée en haut, fait référence au port (pêche et commerce)

- L'usine et l'engrenage représentent les industries de la ville.
(l'usine de l'électrolyse, la céramique, les salaisons..sur fond vert qui fait référence à l'agriculture)

- Les Deux Frères et la mer, symboles de la beauté de la ville et bien plus au coucher de soleil.
explications envoyées par Mohammed Hamdoun

Ghazaouet

Ghazaouet

Le site de Guelma
Guelma
Jijel
Jijel

Khemis Miliana
merci Ph.Bourgeois

La fleur de lys sur la couronne : rappelle la lointaine appartenance française de La Calle
La branche de corail : fut la renommée et la richesse pendant des siècles
Le Phénix au-dessus d'un brasier : oiseau d'immortalité résume bien l'antique capitale des concessions françaises toujours incinérée et toujours renaissante périr dans les flammes et renaitre comme le phénix des Egyptiens, tel apparaissait le sort de LA CALLE dans le passé.

Blason envoyé par Robert Portelli


Mascara

Mohammadia
Perrégaux/Mohammadia fondée en 1857 par les colons français

- Le secret de sa prospérité : Oranges et artichauds
- L'eau : le barrage de Fergoug est resté longtemps le plus grand barrage d'Algérie
- La locomotive indique que les chemins de fer ont joués un grand rôle dans le développement de Perrégaux qui dans les années 1950 comptait plus de 30 000 habitants
- CASTRA NOVA est le nom de le petite bourgade ROMAINE qui existait à cet endroit et dont il ne reste plus de ruines
-
Le croissant et la main : origines berbero-arabes de cet endroit
(explications envoyées par Amine)
Merci à Laredj
Mostaganem

Nechmeya
(wilaya de Guelma)
Oran
Oran 
Relizane
Relizane
Du site : Saida et Nostalgérie
Saida
 offert par le le site : www.setif.info/
Sétif
Sidi Bel Abbes
Sidi Bel Abbes
Sig
Sig

envoyé par Robert
Getiment envoyé par Georges  Bailly
Skikda
(Philippeville)


Pour toutes les explications cliquez !

Souk Ahras
Souk-Ahras
Envoyé par le Président-Fondateur de la Maison de Tiaret
Tiaret
Les Armoiries de la ville symbolise la lionne qui en Berbère porte le nom de Tihert ou Tahert (Tiaret).
L'or concrétise les sables et la steppe sous les trois massifs.
L'épi de blé et le bélier sont synonymes de région agro-pastorale (culture céréalière et élevage).
Les dessins représentant le coq, le croissant et l'étoile en référence aux populations musulmanes et françaises. Le tout sur des bandes bleues.
Cadeau de Jean
Tlemcen

L'armorial des communes
Téléchargez le fichier PDF en cliquant ICI

Liens

 


samedi 6-fév-10

Achat, vente, location, gestion, syndic, l'agence immorp est à votre disposition

 

 

©djamila.be - (1999-2007) - Disclaimer