index - sommaire - algérie - amis - arabe - armoiries - B.D. - blagues - cinema - communes d'Algérie - communes anciennes - cuisine - culture et célébrités - gravures d'époque - hotels - immobilier - liens divers - littérature - Maires - musique - peinture - petites histoires - photographie - population algérienne - prénoms - Que sont-ils devenus? - sahara - sondage - temoignages - voyages
- e-mail -
forum - guestbook1 - guestbook2 - Remplissez le formulaire de perdu de recherche - conclusion -


MARCEL CERDAN

Boxeur français (Sidi Bel Abbès, Algérie, 1916 - Açores 1949)

L'Enfant pauvre de Sidi Bel Abbes : étoile mondiale du ring

Né en 1916 à Sidi Bel Abbes, dans une famille modeste. Installé à 6 ans à Casablanca avec sa famille. Au départ Cerdan s'intéressait au football mais il a fini par suivre ses frères dans la voie de la boxe et il devint professionnel en 1933 pris en charge par son manager : Lucien Roupp.

Après des bons débuts à Meknes, Oran, Alger, Rabat, il partage sa vie entre Casablanca et Paris imposant sa réputation de "bombardier marocain" avec des titres de Champion de France et un premier titre européen en 1939.

Mobilisé à Alger dans la Marine, Cerdan remporte 10 combats et 6 autres dans les arênes d'Eckmuhl à Oran. En 1944 il sort victorieux à Rome du Tournoi Critérium interallié. S'ouvre à lui la voie américaine jusqu'au titre de champion du Monde.


Marcel Cerdan est considéré comme l'un des meilleurs pugilistes français de tous les temps. Sa disparition dans un accident d'avion a conféré une dimension tragique à sa célébrité.

  • Champion de France et champion d'Europe des mi-moyens respectivement en 1938 et 1939,
  • champion d'Europe des moyens en 1942,
  • Champion du monde des moyens en 1948 aux dépens de l'Américain Tony Zale.

Mobile, dur aux coups, puncheur redouté pour son doublé du droit, Marcel Cerdan arbore un palmarès exceptionnel : sur 119 combats professionnels, il a remporté 117 victoires.

Une défaite contre Delannoit et le combat qu'il devait mener contre La Motta.*

L'accident fatal dont il fut victime l'empêcha de prendre sa revanche sur Jake La Motta, qui l'avait dépossédé de son titre mondial le 17 juin 1949.

* Cette information m'a été donné par un internaute M. La Motta.

Il est enterré au cimetière Sud de Perpignan (66) -
(information donnée par Danielle Bonnin qui s'est receuillie sur sa tombe)


Il est né à Sidi Bel Abbes le 22 Juillet 1916 au 78 route d'Oran. Lorsqu'il mourut le 31 Octobre 1949, la route d'Oran fut baptisée "Avenue Marcel Cerdan".


De 1945 à 1949, il vit une grande histoire d'amour avec la grande chanteuse Édith Piaf, la disparition tragique du boxeur va la pousser vers le spiritisme.

Elle lui dédit une chanson "l'Hymne à l'amour"



Photo prise sur le site Alapage.com, vous pourrez l'acheter en cliquant dessus


 

août 3, 2004 20:18

retour vers sidi-Bel-Abbes

©djamila.be - (1999-2004) - Disclaimer